Logo Rehabitat
   Projets   Toulouse 
  • Logo Facebook
  • Logo Twitter
  • Logo Mail

Toulouse : une copropriété qui se mobilise pour faire des économies d’énergies

L’objectif de ce projet, à la fois innovant et exemplaire, est d’identifier une méthode pour améliorer la qualité environnementale dans une copropriété privée ancienne. Au-delà de cet objectif, l’enjeu est  la reproductibilité de la démarche à plus grande échelle.

La Copropriété Menuisière I et I bis

La Copropriété Menuisière I et I bis se situe 22 à 32 chemin de Heredia dans le quartier de Jolimont à  l’Est de Toulouse. Il s’agit d’un quartier des années 60-70, dominé par de l’habitat individuel de type pavillonnaire et du petit collectif. Le quartier est bien équipé en commerces et services de proximité  (répondant aux principaux besoins quotidiens), et présente également de nombreux équipements (culturels, sportifs et éducatifs) et des parcs à proximité mais les cheminements piétonniers sont peu sûrs pour s’y rendre.
Les espaces verts de la copropriété présentent peu de plantations. Le traitement paysager au niveau de la façade nord est très minéral, avec peu de verdure. Côté sud, les espaces de verdure en pied d’immeubles sont à valoriser par de nouvelles plantations.
Datant de 1963, la Menuisière I et Ibis se compose de 164 appartements. Le bâtiment comprend 6 à 7 étages et est composé de logements allant du T2 au T5. La copropriété possède des ascenseurs. Le système de distribution de l’eau (avec sous-compteur individuel) est collectif tout comme le chauffage au gaz.

La copropriété dispose de deux salles communes peu ou pas utilisées. L’une d’entre elle sert pour l’organisation des réunions du conseil syndical ou des assemblées générales avec l’ensemble des copropriétaires.

Contexte du projet

La Ville de Toulouse s’est associée à la Communauté Urbaine du Grand Toulouse afin de mettre en œuvre le projet européen REHABITAT. Cela fait suite à une dynamique partenariale déjà engagée avec des partenaires espagnols dans le cadre du projet européen Revitasud qui se préoccupait déjà des grands ensembles de logements des années 60.

Il s’agit maintenant plus spécifiquement d’expérimenter de nouveaux processus participatifs dans le cadre de l’habitat durable.

Ce projet expérimental s’inscrit aussi dans le plan climat communal et communautaire.

Concernant le contexte de l’habitat, le Grand Toulouse accompagne depuis 10 ans les copropriétés fragiles. Maintenir ce parc en bon état et le rendre accessible aux ménages modestes est un des enjeux de la politique publique de l’habitat.

Parmi les ensembles immobiliers de plus de 50 logements identifiés en difficulté, le choix s’est porté sur la copropriété la Menuisière I et I bis.

Cette copropriété a fait l’objet d’un diagnostic en 2006 et participe activement depuis 3 ans aux actions développées dans le cadre d’un programme de prévention. Ainsi, nous avons pu constater que les instances de gestion sont dynamiques et actives.

Description des objectifs du projet

Ce projet expérimental concerté, a pour but d’impulser une dynamique collective visant à développer des actions relatives aux trois piliers du développement durable ; social, économique et environnemental :

Les objectifs sont les suivants :

1. volet économique : diminuer le coût des charges de copropriété et des charges spécifiques au logement,
2. volet environnemental : accompagner des travaux sur le bâti pour améliorer la qualité environnementale du bâtiment,
3. volet social : associer les habitants au projet, développer le lien social au sein de la copropriété, sensibiliser et mobiliser tous les propriétaires occupants et bailleurs, les locataires à cet objectif, s’appuyer sur leurs pratiques pour trouver et développer des solutions efficaces.

Ce projet a comme résultats attendus :

La réduction de la facture énergétique des ménages par des actions de maîtrise de l’énergie. Ces ménages doivent pouvoir disposer d’un confort thermique normal pour un coût compatible avec leur revenu. Une attention particulière devra être portée aux habitants en situation de précarité énergétique préalablement identifiés.
La mise en valeur de l’importance des gestes quotidiens des habitants pour contrer l’idée qu’en tant qu’individu « on ne peut rien faire » permettant ainsi la prise de conscience de leur rôle et de leur responsabilité individuelle.
La mise en place des outils transposables favorisant la sensibilisation des ménages aux bonnes pratiques en matière de développement durable et plus particulièrement en matière d’économie d’énergie.

La copropriété sera accompagnée dans la mise en place d’un ou plusieurs projets de réinsertion professionnelle. Le projet cherchera aussi à développer des savoir-faire innovants permettant de créer de l’activité ou de l’emploi.

Description des actions

Un bureau d'études a été retenu, dans le cadre d’un marché public,  pour accompagner la mise en œuvre des actions suivantes :

Phase 1
Action 1 : Etat des lieux de la copropriété et mobilisation des habitants (avril à octobre 2010)
Action 2 : Diagnostic et définition d’un plan d’actions en concertation avec les habitants (octobre à janvier 2011)

Phase 2
Action 3 : mise en œuvre du plan d’actions validé par les élus et les habitants (janvier 2011 à août 2012)

Avancement du projet

Phase 1 :

Afin de déterminer les besoins et améliorations sociales, environnementales ou techniques à apporter à la copropriété, un état des lieux a été réalisé de manière concertée avec les habitants.
Des enquêtes sur le terrain (visite des parties collectives et individuelles) et auprès des habitants ont été menées. Ces derniers ont également pu contribuer à alimenter l’état des lieux au travers des ateliers animés par le bureau d’études.

L’état des lieux définitif apporte des éléments d’analyse sur l’insertion urbaine, environnementale et paysagère, sur le bâti et ses caractéristiques énergétiques, sur les comportements et modes de consommation dans la copropriété, les habitants et leur mode de vie et enfin l’aspect communication.

A partir de cet état des lieux, un diagnostic social, environnemental et thermique (via l’audit énergétique) s’est construit accompagné de propositions d’actions. Les habitants ont été sollicités dans le cadre d’ateliers projets afin de donner leur avis sur les priorités des actions à mettre en place.

Un important travail de communication a été mené tout au long de cette phase pour déterminer avec les habitants comment communiquer sur le projet REHABITAT mais aussi comment améliorer la communication entre les habitants.

Conclusion et mise en perspective à l’issu de la phase 1 :

Les copropriétés représentent le chantier majeur de la réhabilitation énergétique en France.
Les règles implicites et explicites de gouvernance des copropriétés sont très spécifiques et doivent être prises en compte dans tout projet.
La mobilisation des habitants est un enjeu et un levier fort pour le projet
La question de la capacité d’investissement des copropriétaires et donc des financements mobilisables est essentielle, pourtant des solutions restent à inventer
La gestion et l’usage représentent un levier important pour la mise en œuvre d’améliorations

 

Rechercher
Logo ActualitésLogo Flux RSS

Actualité N°1

En cours de réalisation

Lire la suite Leer la continuación

Actualité N°2

En cours de réalisation

Lire la suite Leer la continuación

TYPO3 Cumulus Flash tag cloud by TYPO3-Macher - die TYPO3 Dienstleister (based on WP Cumulus Flash tag cloud by Roy Tanck) requires Flash Player 9 or better.

  • Logo Zaragoza Vivienda
  • Logo ville d'Aureilhan Hautes-Pyrénées
  • Logo Generalitat de Catalunya
  • Logo Bilbao Viviendas Etxebizitzak
  • Logo Mairie de Toulouse
  • Logo Grand Toulouse